Apprenez-en plus sur Roddy Doyle ! [en]

Créé en 2016 par les 26 Ambassades des pays membres de l’Organisation Internationale de la Francophonie (IOF) présentes en Irlande, le Prix Littéraire des Ambassadeurs de la Francophonie en Irlande vise à souligner le rôle du français comme langue des idées et des valeurs de la Francophonie.

Ce prix est attribué à un écrivain irlandais dont l’œuvre a été récemment traduite en français, en partenariat avec Literature Ireland, l’agence nationale en charge de la promotion de la littérature irlandaise à l’étranger, et l’Alliance Française de Dublin. Cette année, 4 auteurs ont été nominés et le Jury rendra son verdict lors d’une cérémonie officielle au mois de mars 2018. Le prix cherchera à refléter les valeurs clés de l’Organisation Internationale de la Francophonie que sont la diversité culturelle et linguistique, la démocratie et les droits de l’Homme, l’éducation, l’enseignement supérieur et la recherche, la promotion du développement durable et la solidarité.

Nominé pour son roman Smile, apprenez-en un plus sur Roddy Doyle et son traducteur Christophe Mercier !

Roddy Doyle

JPEG
Crédit Terres Celtes

Roddy Doyle né en 1958 à Dublin, est un écrivain irlandais. Après des études à l’University College de Dublin, il enseigne la géographie et l’anglais à Dublin à partir de 1979. Parallèlement, il écrit son premier roman, The Commitments , l’histoire d’un groupe de dublinois qui décide de former un groupe de musique soul. Le roman, publié en 1987, est salué par la critique. Encouragé par le succès de ce premier roman, Roddy Doyle écrit deux nouveaux tomes, qui compléteront la trilogie de Barrytown : The Snapper (1990) et The Van (1991).

Cette trilogie aura un succès populaire énorme en Irlande et sera adaptée au cinéma par Alan Parker (The Commitments, 1991) et Stephen Frears (The Snapper, 1993 ; The Van, 1996), qui consacrera ainsi mondialement le jeune écrivain irlandais. Cette trilogie, qui relate la saga de la famille Rabbite, famille des quartiers populaires de Dublin, impose le style Roddy Doyle : un humour corrosif, un style cru, s’appuyant sur la culture orale des quartiers populaires de Dublin. Ce style singulier est d’ailleurs récompensé en 1993, quand il reçoit le Booker Prize en 1993 pour son roman Paddy Clarke Ha Ha Ha.
Il écrit également des pièces de théâtre, des nouvelles, des livres pour enfant ou des scenarii de cinéma.

Son dernier roman Smile raconte l’histoire de Victor, jeune homme qui vient de vivre une séparation douloureuse avec sa compagne et vit désormais dans un troquet médiocre où il rencontre des gens qu’il ne connaît pas. A l’exception de cet étrange Fitzpatrick, qui se présente comme un ancien camarade de classe, mais dont Victor n’a gardé aucun souvenir. Ou presque. Dans un style sobre, Roddy Doyle nous emmène sur les pas de Victor qui s’installe dans son petit appartement de célibataire. Le contact avec la vie d’homme seul est douloureux, un peu halluciné, comme si Victor se regardait vivre dans un film noir.

Plus d’information
Site de la maison d’édition Editions Joelle Losfeld

Christophe Mercier

Traducteur et écrivain, Christophe Mercier travaille avec de nombreuses maisons d’édition, de Gallimard à Fayard en passant par Rivages.

publié le 07/02/2019

haut de la page