En cas d’urgence

En cas d’urgence, et en dehors des heures d’ouverture de l’ambassade, vous pouvez contacter un agent de l’ambassade au numéro suivant : (+353) (0)86.603.13.80

En cas de nécessité impérative de voyager après la perte ou le vol de documents d’identité, l’ambassade pourra, sous certaines conditions, vous délivrer, selon le cas, un laissez-passer vous permettant de rentrer en France ou un passeport d’urgence vous permettant de voyager dans un autre pays que la France.

Attention : la perte d’un billet d’avion ne constitue pas une urgence.

Vous devrez pour cela :

- être en mesure de justifier de votre identité et de votre nationalité française (si vous ne disposez d’aucun élément justifiant de votre identité et de votre nationalité française, il ne sera pas possible de vous délivrer un laissez-passer ou un passeport d’urgence les week-end et les jours fériés car il ne sera pas possible d’effectuer les vérifications nécessaires en France auprès de la préfecture qui vous a délivré le document perdu ou volé)

- justifier de l’urgence absolue de votre voyage

La délivrance d’un document d’urgence en dehors des heures d’ouverture des bureaux (lundi au vendredi de 9h à 18h) donne lieu à la perception par l’ambassade d’une surtaxe spéciale, en sus des droits de chancellerie (55 € pour un laissez-passer et 45 € pour un passeport d’urgence), d’un montant de 45 €.

En cas d’urgence, ce que le consulat ne peut pas faire

- Vous rapatrier aux frais de l’État, sauf dans le cas d’une exceptionnelle gravité et sous réserve d’un remboursement ultérieur.

- Régler une amende, votre note d’hôtel, d’hôpital ou toute autre dépense engagée par vous.

- Vous avancer de l’argent sans la mise en place préalable d’une garantie.

- Vous délivrer un passeport dans la minute.

- Intervenir dans le cours de la justice pour obtenir votre libération si vous êtes impliqué dans une affaire judiciaire ou accusé d’un délit commis sur le territoire d’un pays d’accueil.

- Se substituer aux agences de voyage, au système bancaire ou aux compagnies d’assurance.

- Assurer officiellement votre protection consulaire si vous possédez aussi la nationalité du pays dans lequel vous voyagez.

En cas d’urgence, ce que le consulat peut faire

En cas de perte ou de vol de document le consulat pourra :

- Vous procurer des attestations en cas de perte ou de vol de documents, passeport, carte nationale d’identité ou permis de conduire sur présentation d’une déclaration faite préalablement auprès des autorités locales de police.
Il pourra aussi après consultation de l’autorité émettrice :

- Vous délivrer un laissez-passer pour permettre votre seul retour en France si vous n’êtes pas résident en Irlande

ou

- Vous délivrer un nouveau passeport.

- En cas de difficultés financières, le Consul pourra vous indiquer le moyen le plus efficace pour que des proches puissent vous faire parvenir rapidement la somme d’argent dont vous avez besoin.

- En cas d’arrestation ou d’incarcération, vous pouvez demander que le consulat soit informé. Le Consul pourra faire savoir aux autorités locales que vous êtes sous la protection consulaire de la France et s’enquérir du motif de votre arrestation. Si vous en êtes d’accord, il préviendra votre famille et sollicitera les autorisations nécessaires pour pouvoir vous rendre visite. Il s’assurera ainsi des conditions de détention et du respect des lois locales. Pour vous aider judiciairement, le consul vous proposera le choix d’un avocat qui pourra vous défendre (vous devrez rémunérer les services de cet avocat).

- En cas de maladie, le consulat pourra vous mettre en relation avec un médecin et tiendra à votre disposition, dans la mesure du possible, une liste de médecins spécialisés. Dans tous les cas, les honoraires restent à votre charge.
En cas d’accident grave, le consulat pourra prévenir votre famille et envisager avec elle les mesures à prendre : hospitalisation ou rapatriement (les frais engagés demeurant à votre charge, il est vivement conseillé de souscrire une assurance rapatriement).

- En cas de décès, le consulat prend contact avec la famille pour l’aviser et la conseiller dans les formalités légales de rapatriement ou d’inhumation de la dépouille mortelle ou de ses cendres. Les frais sont assumés soit par la famille, soit par l’organisme d’assurance du défunt.

publié le 13/12/2018

haut de la page