Les universités irlandaises craignent pour leur avenir

Les coupes budgétaires et des dépenses ainsi que la baisse du personnel universitaire seraient la cause du déclassement des meilleures universités irlandaises.

Suite à la dégradation de la note du pays ces dernières années par les agences de notations, il semble en être de même avec le classement des universités irlandaises.
Malgré le mécontentement des institutions elles-mêmes mais aussi dans le pays, la question semble désormais fatidique : maintenant que la tendance est confirmée, est-il possible de l’inverser ?
Les meilleures universités irlandaises s’enfoncent peu à peu dans les classements internationaux à cause d’un manque de financements sur le long terme, un ratio de personnel par étudiant qui empire et des moyens pour la recherche qui diminuent drastiquement. Huit années de coupes budgétaires, d’augmentation du nombre d’étudiants et de baisse du personnel universitaire ont de lourdes répercussions sur tout le secteur de l’enseignement supérieur.
Les fonds étatiques ont chuté de près de 40%, passant de 1,4 milliards d’euros en 2007- 2008 à environ 860 millions pour l’année 2016.
La hausse des frais d’inscription, qui ont désormais atteint les 3 000€ pour l’année 2016-2017, n’a pas aidé à combler l’écart. Cette hausse des prix est trop importante pour un bon nombre d’étudiants et de familles, en particulier ceux qui ne peuvent toucher des bourses, qui doivent se battre pour pouvoir joindre les deux bouts.
Les plus grandes universités, Trinity College Dublin, University College Dublin, University College Cork doivent désormais trouver la majorité de leurs fonds auprès de sources ne venant pas de l’État, tels que les frais d’inscription auprès des étudiants internationaux, la recherche et autres.
En ce qui concerne les quatorze Instituts de Technologie, la situation est encore plus terne. Ceux-ci ont moins accès aux revenus privés et sont interdits d’emprunt. Au moins cinq des institutions de l’enseignement supérieur, dont quatre Instituts de Technologie, sont dans une situation financière vulnérable.
Les classements ne semblent pas à première vue d’une grande importance mais ils sont pourtant vitaux quant à l’attractivité des fonds de recherche, des étudiants internationaux et des Investissements Direct à l’Étranger (IDE). De plus avec la massification de l’enseignement supérieur, il semble que le système de l’enseignement supérieur irlandais soit mis à mal.

publié le 17/05/2018

haut de la page