My Thesis in 3 Minutes... in French ! [en]

25 candidats de toutes nationalités ont participé à une première édition réussie de "My Thesis in 3 minutes...in French !" dans le cadre du Mois de la Francophonie en Irlande.

L’Ambassade de France en Irlande a organisé jeudi 23 mars la première édition d’un concours, en langue française, destiné aux doctorants inscrits en thèses dans les universités irlandaises.

PNG

Ce concours s’inscrit dans le cadre du Mois de la Francophonie en Irlande. Il a eu lieu dans les locaux de Trinity College Dublin et a bénéficié de sponsors pour les prix remis (Transavia, Restaurant L’Ecrivain, Ambassade du Maroc, Peb&Fox). Il a réuni 25 doctorants représentant pratiquement toutes les universités irlandaises et couvrant une vingtaine de disciplines différentes.

JPEG
Un concours international
Le concours s’inspire de l’opération « 3 Minutes Thesis » (3MT) organisée pour la première fois par University of Queensland (Australie) en 2008 puis repris dans de différents pays, notamment en Irlande sous le titre « Thesis in Three » en 2010, puis au Canada sous le titre « Ma Thèse en 180 secondes » en 2012. Des compétitions internationales sont également organisées. Une version francophone existe avec une déclinaison française de « Ma Thèse en 180 secondes » coordonnée par la CPU et le CNRS. Aujourd’hui plus de 60 pays organisent ces concours. Des initiatives similaires existent aussi pour les chercheurs, avec par exemple les « FameLab ».

JPEG
Une première édition réussie
Le concours organisé à Dublin visait à faire parler en français des doctorants de différentes nationalités en Irlande, dans le cadre de la Francophonie. Les règles ont été adaptées en retenant l’esprit initial : 3 minutes pour présenter au grand public un sujet de thèse.

Le jury était constitué de quatre experts travaillant en Irlande, tous docteurs en sciences : Michel Dugon (enseignant-chercheur en zoologie à NUI Galway), Virginie Gautier (chercheur en virologie à University College Dublin), Muriel Grenon (enseignant-chercheur en biochimie à NUI Galway) et Rachid Seghrouchni (premier conseiller à l’Ambassade du Maroc).

Après une conférence introductive de Muriel Grenon sur la communication scientifique, chaque doctorant a présenté son sujet de thèse, puis le jury a délibéré et trois prix ont été remis :

  1. Un prix d’élocution, remis par Rachid Seghrouchni à Giada Lagana, doctorante à NUI Galway dont le sujet de thèse est « The European Union and the Northern Ireland peace process »

PNG

  1. Un prix de vulgarisation, remis par Virginie Gautier à Anne Dubéarnès, doctorante à Trinity College Dublin dont le sujet de thèse est « Systematics of the genus Embelia Blum »

PNG

  1. Un prix du public (qui était invité à évaluer les candidats), remis par Michel Dugon à Emma Dunne, doctorante à University College Dublin, dont le sujet de thèse est « Le bonheur in the complete works of Isabelle de Charrière »

PNG

Les présentations ont toutes été de grande qualité, passionnantes, et les efforts fournis par les doctorants pour présenter en français ont été très appréciés. 70% d’entre eux n’avaient pas le français comme langue maternelle et ont pu s’exprimer de façon claire et concise. Au total une soixantaine de personnes ont assisté à la soirée, avec notamment quelques encadrants de thèses et les organisateurs de l’opération irlandaise « Thesis in Three ».

A l’année prochaine !

PDF - 217.5 ko
Livret d’information - MT3F
(PDF - 217.5 ko)

Avec le soutien particulier de
JPEG
PNG

publié le 17/05/2017

haut de la page