Rosena : une artiste irlandaise revient de France [en]

Rosena, une artiste irlandaise, a habité pendant plus de vingt ans en France, mêlant concerts et postes d’assistante d’anglais. Découvrez son parcours !

Suite à l’obtention d’une maîtrise en français et anglais de l’Université de Dublin, je me suis trouvé parachutée à Paris en tant que lectrice d’anglais à la Sorbonne à la fin des années 80. Un contrat d’un an qui a scellé mon destin en tant que parisienne d’adoption pendant plus de vingt ans. Kafka avait jadis écrit que la ville de Prague était comme une mère avec des griffes qui ne vous lâche pas. Il en était de même pour Paris et moi – toujours une raison de plus pour y rester ne serait-ce que pour la beauté de la langue française qui m’avait séduite depuis mon plus jeune âge et les bijoux cachés de la ville lumière.

JPEG

C’est alors que j’ai enchaîné des postes dans la formation en anglais en travaillant, entre autres, pour l’Ecole du Louvre, L’Ecole Polytechnique, L’institut National Agronomique, le Ministère des Affaires Etrangères. J’ai aussi travaillé en tant que traductrice au sein de l’entreprise Deloitte Touche Tohmatsu et en free-lance avec des clients tels que Le Commissariat à l’Energie Atomique (dans le domaine de la médecine nucléaire), Nouvelles Images (publication).

Parallèlement à ces activités il y avait ma grande passion qu’est la musique. La France m’a fourni un terrain riche et accueillant pour pouvoir me balader avec mes chansons et mes musiques dans ma valise et faire connaître et partager cet aspect de ma propre culture. J’y ai trouvé un véritable accueil en tant qu’« artiste », un vif intérêt toujours grandissant pour l’Irlande et une réelle affinité entre nos deux populations.

JPEG

J’ai trimballé ma guitare dans toutes les salles de concert en France en tournant en solo, en formations diverses, et aussi en jouant des spectacles pour enfants dans le cadre des concerts pour les Jeunesses Musicales de France pour lesquelles j’ai écrit un spectacle de contes, légendes et chants sur l’Irlande. J’ai animé régulièrement des ateliers chants pour l’Association irlandaise à Paris et pour des associations diverses en province. Cette importance attribué à la culture si riche en France m’a permis de pouvoir travailler comme intermittente du spectacle pendant un certain nombre d’années. Enfin, je me sens très privilégiée d’avoir pu vivre plusieurs vies « différentes » à Paris - d’avoir pu porter plusieurs casquettes en même temps pour ainsi dire !

Maintenant de retour au bercail je me sens encore plus privilégiée de vivre dans un des plus beaux coins de l’Irlande dans le nord-ouest entre la frontière des comtés Leitrim et Sligo, une région magnifique entourée de montagnes, de lacs et de la mer où la qualité de l’air si rigoureusement enregistrée quotidiennement à Paris est remplacé par l’air éternellement pur et frais du large à Strandhill, Rosses Point, Mullaghmore …La vie à 100% métro/boulot/dodo n’est qu’un vague souvenir avec, à sa place, des belles balades dans les forêts autour de Lough Gill, paysage de Yeats et tellement d’autres artistes qui continuent d’y trouver leur bonheur. Mon nouveau défi est alors de faire venir des français et d’autres étrangers, souhaitant connaître ce pays, chez moi pour une immersion totale dans la langue anglaise et/ou les chant et musiques irlandais.

Il existe également une gamme très large d’activités qui peut venir se greffer sur ce séjour linguistique dans cette belle région du Wild Atlantic Way. Ce serait pour moi un moyen très agréable de pouvoir garder mes liens avec la France et de faire découvrir cette partie de l’Irlande a ceux et celles qui pourraient s’y intéresser.

publié le 07/04/2017

haut de la page