Covid-19, voyage en France, quarantaine, démarches consulaires... les réponses à vos questions [en]

Face à la crise liée au coronavirus - Covid-19, les services de l’État et du ministère de l’Europe et des affaires étrangères, et votre ambassade en particulier, sont pleinement mobilisés.

JPEG

Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus COVID-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Dès lors, tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger - est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre. Cette forte recommandation vaut également dans l’espace européen. Lorsqu’un déplacement pour motif impérieux est malgré tout nécessaire, il convient de respecter les conditions sanitaires renforcées dans l’objectif de limiter la propagation du virus.
Information importante
La France a été ajoutée à la liste des pays et territoires considérés comme pays « à haut risque » le 9 avril. A partir du jeudi 15 avril à 4 heures du matin, les passagers arrivant de France sur le territoire irlandais seront soumis à une quarantaine obligatoire dans des hôtels désignés par le gouvernement. La réservation doit être faite avant le départ. La non application de cette règle est une infraction grave. La mise en œuvre de la mesure est assurée par les forces de l’ordre irlandaises

Dernière mise à jour le 30/04

Comment contacter l’ambassade ?

1. Nous vous invitons à lire attentivement cette FAQ qui comporte un très grand nombre de réponses sur la situation actuelle liée à la Covid-19 et sur les services consulaires, et est actualisée régulièrement.

2. Si vous n’avez pas trouvé la réponse à votre question sur cette FAQ, vous pouvez écrire au consulat en envoyant un courriel à : admin-francais.dublin-amba@diplomatie.gouv.fr

3. En cas d’urgence, et uniquement en cas d’urgence avérée (Agression, violences intrafamiliales, accidents graves, décès à l’étranger, arrestation, incarcération à l’étranger, disparitions inquiétantes), vous pouvez appeler le numéro d’urgence de l’Ambassade au +353 (0)86 603 1380 ou le Centre de crise et de soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères au +33 (0)1 53 59 11 00.

Compagnies aériennes : vous pouvez consulter les vols sur le site d’Air France. Vous pouvez également joindre Air France au +353 16 590 44 2 (Irlande) ou +33 9 69 39 36 54 (France). Consultez les sites de Ryanair, Transavia et Aer Lingus pour les informations sur leurs activités.

Compagnies de ferry : consulter les sites de Brittany Ferries, Irish Ferries, Stena Line, pour plus d’informations sur les liaisons maritimes.

Je prévoie un déplacement international. Quelles sont les recommandations actuellement ?

Une stricte limitation des déplacements s’impose pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de COVID-19 et de ses variants (les chiffres de la pandémie peuvent être consultés sur le site du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies). Dès lors, tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et de France vers l’étranger - est strictement encadré jusqu’à nouvel ordre.

Il convient de s’informer soigneusement et impérativement de la réglementation en vigueur en se référant notamment à l’alerte COVID-19 des conseils aux voyageurs sur le site France diplomatie.

Vous pouvez également retrouver pour d’informations sur le site Re-open UE

Je souhaite me rendre en France. Quelles sont les règles en vigueur ?

Restrictions au départ d’Irlande :

Un avis gouvernemental est en vigueur contre tout voyage international non essentiel des personnes ayant leur résidence permanente en Irlande, quel que soit leur nationalité. Un test RT-PCR ne concluant pas à une contamination par le COVID-19 réalisé 72 heures avant le départ est requis avant tout départ. Par ailleurs, les déplacements entre le lieu de résidence des personnes résidentes en Irlande et un aéroport ou un port sont passibles d’une forte amende si ce déplacement a pour objectif d’effectuer un voyage international, mise à part pour des raisons essentielles.

Sont considérés comme raisons essentielles :

• le travail (travailler, respecter un contrat de travail ou un contrat de services ou s’engager de toute autre manière dans un travail ou un emploi) ;
• l’éducation (assister, uniquement pour des raisons éducatives, une école primaire ou secondaire, ou une université, un établissement d’enseignement supérieur ou un autre établissement d’enseignement et de formation, mais à condition qu’il soit nécessaire de se déplacer en personne ; accompagner à une école ou à une université, un établissement d’enseignement supérieur ou un autre établissement d’enseignement et de formation, toute personne avec qui l’on réside, ou une personne vulnérable) ;
• la santé (se rendre à un rendez-vous médical ou dentaire, ou accompagner à ce rendez-vous, toute personne avec qui l’on réside ou une personne vulnérable ; demander une assistance médicale, sanitaire ou dentaire essentielle pour soit même, une personne avec qui l’on réside ou pour une personne vulnérable) ;
• une question familiale (s’occuper des questions familiales vitales, y compris les soins aux personnes vulnérables ; si la personne est le parent ou le tuteur d’un enfant, ou une personne ayant un droit de visite à l’égard d’un enfant, donner effet aux dispositions relatives au droit de visite à l’égard de l’enfant) ;
• assister à un enterrement ;
• remplir une obligation légale (y compris se présenter au tribunal, satisfaire aux conditions de mise en liberté sous caution ou participer à une procédure judiciaire en cours), se présenter au greffe d’un tribunal si nécessaire, engager une procédure judiciaire d’urgence ou exécuter des documents juridiques essentiels ;
• quitter l’Irlande lorsque la personne n’a pas sa résidence habituelle dans le pays.
Retrouver le texte complet (référence de la mesure : S.I. No. 29 of 2021 Health Act 1947 (Section 31A - Temporary Restrictions) (COVID-19) (No 10) (Amendment) (No. 2) Regulations 2021).

Mesures applicables en France :

Test RT-PCR :

Conformément au décret n° 2021-99 du 30 janvier 2021, à compter du 31 janvier, tout voyageur quel que soit son mode de transport (aérien, maritime ou terrestre) de onze ans ou plus souhaitant rejoindre la France en provenance d’un pays de l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) a l’obligation de présenter le résultat d’un examen biologique de dépistage virologique (RT-PCR) ne concluant pas à une contamination par le COVID-19 réalisé 72 heures avant le départ.

Par dérogation, cette obligation ne s’applique pas aux :

  1. déplacements des résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile pour une durée inférieure à 24 heures ;
  2. déplacements professionnels dont l’urgence ou la fréquence est incompatible avec la réalisation d’un tel test ;
  3. déplacements des professionnels du transport routier dans l’exercice de leur activité.

Les personnes souhaitant bénéficier de l’une des exceptions mentionnées ci-dessus doivent se munir d’un document leur permettant de justifier du motif de leur déplacement.

L’engagement et la responsabilité de chacun permettent de limiter la diffusion du virus en France et en Europe. Aussi, au retour d’un voyage dans un pays de l’espace européen, il est fortement recommandé de s’isoler pendant 7 jours une fois arrivé en France, puis de refaire un deuxième test de dépistage virologique (RT-PCR) à l’issue de cette période de sept jours.

A l’arrivée sur le territoire français :

Il convient de télécharger l’application TousAntiCovid, de continuer à respecter scrupuleusement les mesures barrières et les mesures de distanciation, de porter le masque et d’être vigilant et responsable en cas de symptômes ou de contamination.

En cas de questions, sur les modalités d’application des mesures concernant l’entrée et le séjour en France, il est possible de s’adresser au numéro vert : 0800 130 000.

Il est également recommandé de consulter la page d’information du gouvernement.

  • Un couvre-feu national est en vigueur en France métropolitaine de 19h à 6h. Pendant le couvre-feu les déplacements sont interdits de 19h00 à 06h00, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive. Pour les déplacements essentiels, spécifiés sur lesite du Gouvernement, une attestation de déplacement téléchargeable est obligatoire. Les établissements autorisés à ouvrir ne pourront plus accueillir de public après 19h00.
    A partir du 19 mai 2021, le couvre-feu est repoussé à 21h et la réouverture des commerces, terrasses, musées, salles de cinémas et théâtres avec des jauges limitées, est prévue.
  • Depuis le lundi 3 mai, les mesures de restriction de déplacement en journée sont levées et l’attestation de déplacement n’est plus nécessaire entre 6h et 19h. Par contre, l’attestation de déplacement est obligatoire pour tous les déplacements entre 19h et 6h sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Informations sur le couvre-feu mises à jour sur le site du ministère de l’Intérieur.

Le port du masque est obligatoire dans l’espace public et hautement recommandé en intérieur.

En cas de questions, sur les modalités d’application des mesures concernant l’entrée et le séjour en France, il est possible de s’adresser au numéro vert + 33 (0) 800 130 000 ou au Centre de crise et de soutien du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères au +33 (0)1 53 59 11 00

Il est également recommandé de consulter la page d’information du gouvernement.

Règles applicables aux voyageurs en provenance d’un pays hors de l’espace européen :

Depuis le 18 janvier 2021, en application du décret n°2021-31 du 15 janvier 2021, les voyageurs de onze ans ou plus souhaitant venir en France en provenance d’un pays extérieur à l’espace européen (Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Saint-Siège et Suisse) doivent présenter le résultat d’un test RT-PCR (examen biologique de dépistage virologique) ne concluant pas à une contamination par le COVID-19, réalisé moins de 72 heures avant le vol.
Les voyageurs devant se rendre en France pour motif impérieux, en provenance de pays où le test RT-PCR ne pourra pas être réalisé avant le départ, pourront solliciter au consulat une dispense de présentation de ce test au départ (le motif impérieux du déplacement doit alors être attesté par la présentation de justificatifs) et se verront imposer un test à l’arrivée en France. Ils devront rester à l’isolement pendant sept jours dans un hôtel figurant sur une liste arrêtée par les autorités françaises. L’attention est attirée sur le fait que les frais de cette quarantaine seront à la charge des voyageurs.

Pour plus d’informations, veuillez consulter la FAQ du site du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.

Je suis un professionnel du transport routier en Irlande et je prévois de me rendre en France. Quelles sont les règles applicables ?

Conformément au décret no 2021-248 du 4 mars 2021 (qui modifie le décret du 20 février), les professionnels du transport routier arrivant en France par voie maritime directe depuis l’Irlande dont le trajet a débuté en Irlande ne sont plus dans l’obligation de présenter un test PCR négatif ni une déclaration sur l’honneur.

Le décret no 2021-308 du 23 mars 2021 lève aussi cette obligation pour les chauffeurs routiers en provenance d’Irlande et se rendant en France via la Grande-Bretagnei. Il en est de même pour les chauffeurs routiers en provenance d’Irlande du Nord.

Tout transporteur routier qui arrive sur le territoire français doit présenter un certificat européen Annexe 3 pour les travailleurs dans le secteur des transports internationaux téléchargeable sur le site du ministère de l’Intérieur.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter les pages suivantes sur le site internet du Gouvernement irlandais

Je suis en Irlande, où puis-je effectuer un test RT-PCR (examen biologique de dépistage virologique) ?

J’ai des symptômes de la Covid-19, comment obtenir un test PCR ?

Les services de santé irlandais se focalisent actuellement sur les patients présentant de réels symptômes de la Covid-19 : fièvre et au moins l’un des symptômes de maladie respiratoire (toux, essoufflements).

Si vous êtes malade, vous devez vous auto-isoler et contacter votre médecin traitant (votre GP) qui décidera de la nécessité pour vous de faire un test ou non (pour plus d’informations, cliquez ici) Les cas contacts ne seront pas testés en cette période. Si vous êtes cas contact, il vous est demandé de restreindre vos mouvements et de rester chez vous, même si vous ne développez pas de symptômes.

L’examen biologique de dépistage virologique (RT-PCR) est gratuit si vous avez développé des symptômes et si votre médecin traitant décide de vous prescrire un test.

Vous recevrez un SMS avec le lieu et la date de votre test, ainsi qu’un numéro de référence que vous devrez apporter lors de votre rendez-vous. Les tests se font sur rendez-vous uniquement (pour en savoir plus, cliquez ici)

Attention  : nous avons été informés que les SMS envoyés par le HSE pour les rendez-vous de test pouvaient ne pas fonctionner sur les numéros de téléphone français ou étrangers. Nous vous invitons donc à donner votre numéro irlandais, ou celui d’une personne de confiance.

Je n’ai pas de symptômes de la Covid-19, je souhaite voyager hors d’Irlande, comment obtenir un test PCR ?

Pour rappel, en raison de la circulation très active du virus de la Covid-19 et de ses variants, tout déplacement international - depuis l’étranger vers la France et depuis la France vers l’étranger - est totalement et strictement déconseillé jusqu’à nouvel ordre. Lorsqu’un déplacement pour motif impérieux est malgré tout nécessaire, il convient de respecter les mesures contraignantes mises en place à l’entrée sur le territoire français dans l’objectif de limiter la propagation du virus.

Selon le Décret n° 2021-57 du 23 janvier 2021 adopté le 24 janvier 2021, la présentation d’un test ne concluant pas à une contamination par la Covid-19 réalisé moins de 72 heures avant le départ est obligatoire pour avoir le droit de voyager.

Il n’y a pas de dispositif de dispense ni d’exception prévus pour les personnes ayant déjà contracté la Covid-19. Par ailleurs, la France ne reconnait pas la vaccination comme un facteur modificatif des conditions sanitaires aux frontières : une vaccination ne peut donc pas se substituer à un test PCR en l’absence de preuve scientifique à ce jour que les vaccins sont efficaces pour stopper la transmission du virus.

Voici une liste non exhaustive de plusieurs centres de tests en Irlande :

Attention : l’ambassade attire l’attention des usagers sur le fait que cette liste est communiquée à titre d’information et n’engage pas la responsabilité de l’administration tant sur la qualité des prestations fournies que sur le montant des honoraires réclamés.

Dublin :
-  TMB – Travel Health Clinics (180€)
-  Beacon Hospital (250€)
-  RocDoc (179€)
-  Randox (89€) (Limerick, Sligo, Cork, Galway)
-  Vida Care (159€)
-  Code Blue (120/145€)
-  Vivo Clinic (£149)
-  Centric GP (185€)
-  Aéroport de Dublin

Cork :
-  My Cork GP (175€)
-  Randox (89€)
-  Aéroport de Cork

Galway :
-  Randox - Clayton Hotel (89€)
-  Complete Laboratory Solutions CLS (180€)
-  Tropical Medical Bureau (130-180€)

Limerick :
-  Randox (89€)
-  RocDoc (179€)

-  Pharmacies Boots (139€) (Cork, Dublin, Letterkenny, Galway, Kildare, Meath, Offaly, Waterford)

-  Tests à domicile : better2know

Comment se faire vacciner quand on est Français résidant en Irlande ?

Deux options sont offertes aux Français établis à l’étranger pour se faire vacciner contre la covid-19 :
1/ soit localement, dans et par le pays de résidence dès lors qu’un vaccin reconnu par la France y est disponible ; c’est l’option à privilégier aujourd’hui.
2 / soit à l’occasion d’un séjour en France, lorsque les déplacements ne seront plus interdits sauf s’ils sont fondés sur un motif impérieux hors espace européen, sous réserve de respecter l’ordre de priorité de la stratégie vaccinale nationale.

Nous appelons cependant votre attention sur le fait que pour ralentir la progression de l’épidémie dans le monde, du fait de la circulation très active du virus de COVID-19 et de ses variants, les déplacements vers la France sont temporairement interdits sauf motif impérieux hors espace européen.

Pour en savoir plus :
Site du ministère des Solidarités et de la Santé : la stratégie vaccinale

Je souhaite me rendre en Irlande. Quelles sont les conditions d’accès ?

Conditions d’accès au territoire irlandais pour toutes les personnes en provenance de l’étranger.

L’Irlande déconseille tout voyage international non essentiel et impose de fortes restrictions aux déplacements internationaux. Pour les arrivées en Irlande, elle a introduit des obligations de tests PRC et un système de quarantaine strict, y compris à l’hôtel pour les voyageurs arrivant de pays considérés à « haut risque », dont la France.

Information importante
La France a été ajoutée à la liste des pays et territoires considérés comme pays « à haut risque » le 9 avril. A partir du jeudi 15 avril à 4 heures du matin, les passagers arrivant de France sur le territoire irlandais seront soumis à une quarantaine obligatoire dans des hôtels désignés par le gouvernement. La réservation doit être faite avant le départ. La non application de cette règle est une infraction grave. La mise en œuvre de la mesure est assurée par les forces de l’ordre irlandaises.
1. Système de quarantaine (obligatoirement à l’hôtel pour les voyageurs arrivant de France)

(i) Principes généraux
Le système de quarantaine à l’arrivée sur le territoire irlandais distingue plusieurs situations en fonction de la situation sanitaire dans le pays ou territoire d’origine (sauf si votre voyage a pour origine l’Irlande du Nord) :

- Les pays et territoires considérés comme « à haut risque » (dont la France) : il s’agit de pays figurant sur une liste officielle (dit pays « désignés »). Les voyageurs en provenance ou ayant transité par ces pays sont soumis à une quarantaine obligatoire à l’hôtel (voir détails plus bas).
- Les autres pays et territoires n’étant pas considérés « à haut risque » : cette catégorie inclut les pays qui ne figurent pas dans la liste des pays désignés. Les voyageurs en provenance de ces pays sont soumis à une quarantaine dans le lieu de leur choix.

- Attention également : si vous venez en Irlande sans un test PCR négatif ou "non détecté", vous devrez commencer votre séjour en Irlande par une quarantaine à l’hôtel (voir ci-dessous).

(ii) Quarantaine obligatoire à l’hôtel à l’arrivée de pays ou zones considérés comme à haut risque, dont la France
La France, la Guyane française et Wallis et Futuna figurent dans la liste des pays et territoires considérés comme « à haut risque » ainsi que plusieurs autres pays européens. Accéder à la liste complète des pays :
Les voyageurs doivent effectuer une quarantaine obligatoire de 14 jours à l’hôtel s’ils viennent d’un pays considéré comme "à haut risque". La liste des 58 pays ou territoires à haut risque est disponible sur le site du gouvernement irlandais. Les voyageurs concernés sont les suivants :
• Les voyageurs qui ont séjourné dans un pays à "haut risque" au cours des 14 jours précédant votre arrivée en Irlande ;
• Les voyageurs qui ont transité par un aéroport ou un port d’un pays à "haut risque" ;
• Les passagers ne pouvant produire un test PCR négatif à leur arrivée sont également dirigés vers les hôtels. Ils doivent respecter la quarantaine jusqu’à ce qu’ils puissent produire un test PCR négatif.

Mesures de quarantaine selon les cas
Si vous entrez en Irlande en provenance d’un pays considéré "à haut risque"Quarantaine obligatoire de 14 jours dans un hôtel à vos frais. Toutefois, si vous obtenez un résultat "non détecté" au test PCR COVID-19 effectué le 10e jour, votre période de quarantaine prendra fin lorsque ce résultat vous sera retourné.
Si vous venez en Irlande sans un test PCR négatif ou "non détecté" Quarantaine obligatoire dans un hôtel à vos frais.
Votre période de quarantaine prendra fin lorsqu’un résultat "non détecté" du test PCR COVID-19 vous sera retourné.
Si vous venez en Irlande en provenance d’un pays ou territoire qui n’est pas considéré à haut risque Quarantaine « à domicile » à condition d’avoir un test PCR négatif ou " non détecté ", effectuée à l’adresse spécifiée sur le formulaire Passager (Passenger Locator Form)

Réservations et coûts
Les passagers doivent réserver et payer leur séjour avant leur départ vers l’Irlande, dans une infrastructure de quarantaine désignée. Les chambres peuvent être réservées sur le site Quarantine Hotels Ireland. Tous les frais sont à la charge des passagers.

Frais de séjour en quarantaine dans un hôtel
Tarif (forfait standard de 12 nuits tout inclus, en euros)Tarif journalier (pour les personnes provenant d’États non désignés et n’ayant pas subi de test PCR avant le départ, en euros)
Adulte dans une chambre 1875 150
Tarif supplémentaire pour 1 adulte partageant la chambre (ou enfant de plus de 12 ans) 625 55
Tarif supplémentaire pour un enfant âgé de 4 à 12 ans partageant le même lit 360 30
Tarif pour un enfant en bas âge (0-3 ans) 0 0

Les passagers devront présenter une preuve de leur réservation au moment de l’embarquement. Si la compagnie de transport n’est pas satisfaite de cette exigence, elle doit informer le passager qu’il n’est pas autorisé à monter à bord de l’avion.
Si un séjour prolongé en quarantaine est nécessaire, par exemple si le passager est ultérieurement testé positif au COVID-19, le coût sera de 150 euros par jour et par adulte pour chaque jour supplémentaire (55 euros supplémentaires par jour pour un adulte et 30 € par jour pour un enfant partageant le même logement).

Le fait de ne pas remplir l’obligation légale de se présenter pour une quarantaine obligatoire dans un hôtel, de résister à la mise en quarantaine ou de quitter l’hôtel désigné sans autorisation constitue une infraction pénale. Toute personne reconnue coupable de ces infractions ou d’autres infractions importantes est passible d’une amende pouvant atteindre 2000 euros, d’une peine d’emprisonnement d’un mois, ou des deux.

Le gouvernement irlandais se charge du transfert vers l’établissement de quarantaine, que les voyageurs arrivent par voies maritimes ou aériennes. Le transfert sera supervisé par l’armée irlandaise (Irish Defense Forces) qui a été désignée comme agent de liaison de l’État (State Liaison Officer - SLO).

Cette période de 14 jours peut être réduite si la personne obtient le résultat d’un test démontrant que le virus n’est pas détecté, ce test pouvant être effectué après 10 jours de quarantaine.
Une fois que le passager aura achevé sa quarantaine obligatoire à l’hôtel, il recevra une attestation (letter of completion) et il pourra alors quitter le lieu de la quarantaine.

La loi identifie des personnes pouvant être exemptées de la quarantaine obligatoire à l’hôtel. Si votre voyage en Irlande n’entre pas dans l’une des catégories ci-dessous, vous devez effectuer une quarantaine obligatoire à l’hôtel dans un établissement désigné :
• Les personnes arrivant en Irlande dans l’exercice de leurs fonctions et titulaires d’un certificat valide de l’annexe 3 (afin d’assurer la disponibilité des biens et des services essentiels) ;
• Les conducteurs de poids lourds arrivant en Irlande dans l’exercice de leurs fonctions ;
• Les pilotes de ligne, le personnel navigant, le capitaine maritime ou l’équipage maritime arrivant dans en Irlande dans l’exercice de leurs fonctions ;
• Les personnes se rendant en Irlande en vertu d’un mandat d’arrêt, d’une procédure d’extradition ou de toute autre obligation légale obligatoire ;
• Les membres de la police ou des forces de défense (ou leurs équivalents d’un autre État) et se rendant dans en Irlande dans l’exercice de leurs fonctions ;
• Les personnes se rendant en Irlande pour des raisons médicales inévitables, impératives et urgentes et que ces raisons sont certifiées par un médecin agréé ou une personne ayant des qualifications équivalentes en dehors de l’ Irlande ;
• Les personnes étant sorties de l’Irlande pour dispenser des services ou exercer les fonctions d’un fonctionnaire ou d’un membre de l’une des chambres de Parlement irlandais ou du Parlement européen ;
• Les diplomates et certaines catégories de personnes ayant droit à des privilèges et immunités en Irlande ;
• Les passagers en transit qui ne quittent pas le port ou l’aéroport avant de quitter l’Irlande et qui ont un résultat de test COVID-19 PCR « non détecté », à la suite d’un test effectué dans les 72 heures suivant leur arrivée en Irlande.

Exemptions

La loi identifie des personnes pouvant être exemptées de la quarantaine obligatoire à l’hôtel. Si votre voyage en Irlande n’entre pas dans l’une des catégories ci-dessous, vous devez effectuer une quarantaine obligatoire à l’hôtel dans un établissement désigné :

  • Les personnes entièrement vaccinées et qui disposent des documents qui le prouvent, ne sont pas tenus d’effectuer une quarantaine obligatoire à l’hôtel. Toutefois, ces personnes doivent présenter un test PCR négatif avant le départ et accomplir une période de quarantaine (14 jours) à l’adresse indiquée sur le formulaire de localisation passager.

Que signifie « entièrement vacciné » ?
Pfizer-BioNtech - 7 jours après la 2e dose
Moderna - 14 jours après la 2e dose
Oxford-AstraZeneca - 15 jours après la 2e dose
Johnson & Johnson/Janssen - 14 jours après une dose unique

  • Les familles voyageant avec des nouveau-nés (âgés de 28 jours maximum), y compris celles qui se sont rendues dans un État désigné dans le cadre d’une gestation pour autrui (GPA). Les voyageurs doivent présenter un test PCR négatif avant le départ et effectuer une période de quarantaine à l’adresse indiquée sur le formulaire de localisation passager.
  • Les travailleurs essentiels :
    • Les personnes arrivant en Irlande dans l’exercice de leurs fonctions et titulaires d’une attestation de l’employeur selon le modèle européen du certificat pour les travailleurs exerçant une activité dans le secteur de transport internationaux (Annexe 3) et afin d’assurer la disponibilité des biens et des services essentiels ;
    • Les conducteurs de poids lourds arrivant en Irlande dans l’exercice de leurs fonctions ;
    • Les pilotes de ligne, le personnel navigant, le capitaine maritime ou l’équipage maritime arrivant dans en Irlande dans l’exercice de leurs fonctions ;
    • Les personnes se rendant en Irlande en vertu d’un mandat d’arrêt, d’une procédure d’extradition ou de toute autre obligation légale obligatoire ;
    • Les membres de la police ou des forces de défense (ou leurs équivalents d’un autre État) et se rendant dans en Irlande dans l’exercice de leurs fonctions ;
    • Les personnes se rendant en Irlande pour des raisons médicales inévitables, impératives et urgentes et que ces raisons sont certifiées par un médecin agréé ou une personne ayant des qualifications équivalentes en dehors de l’ Irlande ;
    • Les personnes étant sorties de l’Irlande pour dispenser des services ou exercer les fonctions d’un fonctionnaire ou d’un membre de l’une des chambres de Parlement irlandais ou du Parlement européen ;
    • Les diplomates et certaines catégories de personnes ayant droit à des privilèges et immunités en Irlande ;
    • Les passagers en transit qui ne quittent pas le port ou l’aéroport avant de quitter l’Irlande et qui ont un résultat de test COVID-19 PCR « non détecté », à la suite d’un test effectué dans les 72 heures suivant leur arrivée en Irlande.

Révision de la quarantaine

Si un passager estime qu’il n’est pas tenu de respecter une quarantaine à l’hôtel ou qu’il doit quitter la quarantaine plus tôt, il peut demander une révision de son cas. Cette demande ne peut être effectuée qu’une fois que le passager est déjà en quarantaine dans l’établissement désigné (hôtel). Il n’est pas possible de demander une révision avant le voyage.
Pour demander une révision, il est nécessaire de demander un formulaire à l’agent de liaison de l’État (State Liaison Officer). Aucun frais ne sera facturé. Un soutien linguistique peut être demandé si nécessaire. La demande doit être déposée entre 8h et 20h et sera examinée par un agent de recours indépendant dans un délai de 24 heures.

Motifs de révision de la quarantaine :

  • raisons médicales urgentes ou autres raisons exceptionnelles, comme la nécessité de fournir des soins à une personne dépendante ou vulnérable ;
  • raisons humanitaires urgentes ;
  • désaccord avec une décision selon laquelle une personne à charge (un enfant ou une personne handicapée) doit rester en quarantaine avec le voyageur plutôt que d’être autorisée à terminer sa quarantaine ailleurs ;
  • période de quarantaine effectuée ailleurs, d’au moins dix jours, et qui peut être prouvée ; la personne doit aussi avoir présenté un test PCR COVID-19 négatif avant de se rendre en Irlande, puis à son arrivée, et de nouveau au cinquième jour ou plus tard après son arrivée en Irlande ;
  • le voyageur n’a pas été dans un État désigné au cours des 14 jours précédant son arrivée en Irlande, mais il a été désigné comme tel ;
  • mise en quarantaine faute d’avoir présenté un test PCR négatif ("non détecté") avant de se rendre en Irlande, mais le test ayant bien été effectué, le voyageur peut en montrer le résultat.
  • période de quarantaine terminée mais la personne n’a pas reçu l’autorisation de quitter l’établissement.

Pour en savoir plus, consultez la notice sur les Droits et les Obligations disponible sur le site du gouvernement.

Pour toutes autres questions concernant les conditions de la quarantaine à l’hôtel, vous pouvez consulter la Foire Aux Questions (FAQ) du Gouvernement irlandais :
1. Qui est concerné par la quarantaine ?
2. Hôtel et services : accès aux fauteuils roulants, régime alimentaire, organisation des services
3. Enfants et familles : accueil des familles, situation des enfants mineurs non accompagnés
4. Soutiens disponibles : sorties extérieures, repas dans les chambres, animaux de compagnie
5. Transport

(iii) Quarantaine applicable aux voyageurs provenant de pays ou zones n’étant pas désignés « à haut risque »
Les voyageurs arrivant en Irlande depuis les pays autres que les pays considérés « à haut risque » sont soumis à une quarantaine de 14 jours, à l’adresse spécifiée sur le formulaire Passager (Passenger Locator Form), qui peut être le domicile de la personne concernée. Cette règle s’applique également aux personnes arrivant d’un autre pays via l’Irlande du Nord.

Les exceptions à cette règle sont très limitées. La non application de cette règle est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 2500 euros ou une peine de prison de 6 mois ou les deux.

Après un minimum de 5 jours suivant leur arrivée, les passagers peuvent quitter leur quarantaine en vue de faire un test PCR. A condition que la personne ne provienne pas d’un pays désignés « à haut risque » (cf les règles spécifiques applicables pour ce type de pays) et que la personne ait reçu une confirmation écrite que le test est soi négatif soi sans résultat, la période de quarantaine peut cesser.

La confirmation écrite du résultat du test doit être conservée pendant au moins 14 jours. Si les voyageurs soumis à une quatorzaine prévoient de l’effectuer dans un hôtel ou un logement de passage, il est vivement recommandé de dûment vérifier, au préalable, que la structure les accepte bien pour cette quatorzaine.

La police a le pouvoir d’appeler les personnes pour vérifier qu’elles effectuent bien la quatorzaine.

Plus d’informations sur le site du gouvernement irlandais.

La liste des États désignés réexaminée régulièrement en tenant compte des informations actualisées sur l’incidence à 14 jours et les données sur les variants. Il est dès lors demandé à tous les voyageurs de consulter cette liste avant leur déplacement, pour s’assurer de bien connaître leurs obligations, sur le site du gouvernement Irlandais.

2.Test PCR négatif et formulaire passager obligatoire
  • Tous les voyageurs doivent présenter un test PCR négatif de moins de 72 heures à leur arrivée en Irlande. En cas de non-présentation d’un test PCR négatif, les voyageurs devront impérativement faire une quarantaine dans des hôtels désignés à leur frais (voir ci-dessous les indications sur les quarantaines applicables aux voyageurs en provenance de pays ou territoires à haut risque). En outre, des sanctions applicables (une amende pouvant aller jusqu’à 2500 euros ou 6 mois de prison, ou les deux).

    Les professionnels du transport international, y compris les transporteurs, les pilotes et les équipages des avions, les capitaines et l’équipage maritime et les membres de la police irlandaise dans l’exercice de leurs fonctions ainsi que les personnes en provenance d’Irlande du Nord en sont exemptés. Les enfants de moins de six ans en sont également exemptés. Les personnes en transit dans un aéroport irlandais lors d’un voyage vers un autre pays ne sont pas non plus tenues de fournir ce test PCR mais ne doivent pas quitter l’aéroport.

  • Toute personne entrant sur le territoire irlandais, quelle que soit sa nationalité et le pays d’où elle arrive, doit remplir à son arrivée un formulaire Passager (Passenger Locator Form), exception faite des personnes en transit, arrivant d’Irlande du Nord ou faisant partie d’une liste des personnes exemptées (en particulier des opérateurs de services essentiels aux chaînes d’approvisionnement comme les routiers professionnels et certains personnels des compagnies aériennes ou maritimes).

Quelles sont les mesures sanitaires applicables actuellement en Irlande ?

Quelles sont les restrictions en place en Irlande ?

Il n’est plus possible de quitter son lieu de résidence pour se rendre dans un aéroport ou un port afin de quitter l’Irlande sans motifs essentiels qui sont les suivants :

  • travailler, respecter un contrat de travail ou un contrat de services, ou s’engager de toute autre manière dans un travail ou un emploi,
  • fournir des services ou exercer des fonctions à un titulaire de charge nommé en vertu d’un texte législatif ou de la Constitution, ou à un membre de l’une des chambres de l’Oireachtas, du Parlement européen ou d’une autorité locale, ou fournir les services essentiels au fonctionnement des missions diplomatiques et des postes consulaires en Irlande,
  • assister, uniquement pour des raisons éducatives, une école primaire ou secondaire, ou une université, un établissement d’enseignement supérieur ou un autre établissement d’enseignement et de formation, mais à condition qu’il soit nécessaire de se déplacer en personne,
  • accompagner à une école ou à une université, un établissement d’enseignement supérieur ou un autre établissement d’enseignement et de formation, toute personne avec qui l’on réside, ou une personne vulnérable,
  • se rendre à un rendez-vous médical ou dentaire, ou accompagner à ce rendez-vous, toute personne avec qui l’on réside ou une personne vulnérable,
  • demander une assistance médicale, sanitaire ou dentaire essentielle pour soit même, une personne avec qui l’on réside ou pour une personne vulnérable,
  • s’occuper des questions familiales vitales (y compris les soins aux personnes vulnérables),
  • assister à un enterrement,
  • remplir une obligation légale (y compris se présenter au tribunal, satisfaire aux conditions de mise en liberté sous caution ou participer à une procédure judiciaire en cours), se présenter au greffe d’un tribunal si nécessaire, engager une procédure judiciaire d’urgence ou exécuter des documents juridiques essentiels,
  • si la personne est le parent ou le tuteur d’un enfant, ou une personne ayant un droit de visite à l’égard d’un enfant, donner effet aux dispositions relatives au droit de visite à l’égard de l’enfant,
  • quitter l’Irlande lorsque la personne n’a pas sa résidence habituelle dans le pays.

Retrouvez le texte complet ici.

La police a le pouvoir d’appeler les personnes pour vérifier qu’elles effectuent bien la quatorzaine obligatoire à domicile (self isolation) en cas de retour de l’étranger.

Depuis le 6 janvier, l’Irlande se trouve au niveau 5, niveau le plus élevé, du plan national de lutte contre la Covid-19. Le gouvernement irlandais a annoncé le 29 avril de nouvelles mesures de santé publique intégrées dans le plan sanitaire “La voie à suivre”, avec la levée de restrictions à partir du 4 mai qui seront suivies par d’autres assouplissements en mai et juin. Le nouveau calendrier est le suivant :

À partir du 4 mai : tous les sites de construction peuvent rouvrir, les personnes travaillant à l’extérieur (nettoyage de vitres, travaux d’entretien) peuvent reprendre le travail.

À partir du 10 mai :
• Les déplacements dans toute l’Irlande sont autorisés, sans restriction de distance ;
• Réouverture des commerces non essentiels avec le système de Click & Collect ;
• Les réunions et les entrainements sportifs en plein air sont autorisés pour un groupe de 15 personnes maximum ;
• Les mariages sont limités à 50 invités lors de la cérémonie, à 6 invités lors de la réception à l’intérieur et 15 invités à l’extérieur, et les funérailles sont limitées à 50 personnes lors de la cérémonie ;
• Les galeries, musées, bibliothèques et autres attractions culturelles peuvent rouvrir.
• Les services à la personnes (coiffeurs, barbiers…) peuvent rouvrir sur rendez-vous uniquement ;
• Les services religieux peuvent accueillir 50 personnes maximum.
• Les transports publics fonctionnent à 50 % de leur capacité ;
• « Bonus vaccin » : les personnes entièrement vaccinées peuvent rencontrer d’autres foyers à l’intérieur (sans masque ni distance sociale) à condition qu’il n’y ait pas plus de trois ménages présents et qu’ils ne soient pas exposées à un risque de maladie grave.

À partir du 17 mai : tous les commerces peuvent rouvrir.

À partir du 2 juin (selon l’évolution de la situation sanitaire) : les services d’hébergement (hôtels, chambres d’hôtes, gîtes ruraux et auberges) peuvent rouvrir, mais les services de restauration doivent être limités aux clients et aux résidents.

À partir du 7 juin (selon l’évolution de la situation sanitaire) :
• Les visiteurs d’un autre ménage sont autorisés à l’intérieur de la maison ;
• Restaurants et bars : les services extérieurs peuvent reprendre avec des groupes limités à 6 personnes ;
• Mariage : le nombre d’invités augmente à 25 personnes ;
• Les matchs de sport en plein air peuvent être joués, mais sans spectateurs ;
• Les gymnases, piscines, centres de loisirs peuvent rouvrir pour des entraînements individuels uniquement.

En attendant la mise en place de ces mesures, certaines règles restent de vigueur :
• Les pubs et restaurants ne peuvent faire que de la vente à emporter ;
• Les hôtels et autres hébergements sont ouverts, mais seulement pour soutenir les services essentiels ;
• Le télétravail est la norme, sauf dans le cas en cas de travail considéré comme essentiel (domaine de la santé, domaine social ou autre service essentiel et qui ne pourrait pas être rendu de chez soi).

Retrouvez le détail des mesures de santé publique en vigueur actuellement sur le site du gouvernement irlandais. Il est aussi recommandé de suivre l’évolution de la situation sanitaire et des consignes des autorités locales en consultant le site du ministère irlandais de la Santé.

Plus d’informations et recommandations sur la fiche Coronavirus et sur la page Risques sanitaires / Coronavirus ainsi que sur la plateforme « Re-open EU » de la Commission européenne.

Comment m’informer sur la situation et les consignes sanitaires à suivre ?

Comment m’informer sur la situation en Irlande ?

Pour empêcher le virus de se propager, il est impératif de suivre les recommandations des autorités locales sur :

Tenez-vous informé de la situation en consultant la rubrique Dernière minute des Conseils aux voyageurs pour l’Irlande sur le site français du Ministère des Affaires Étrangères français.

Vous pouvez aussi vous rendre sur la FAQ du Ministère français des Affaires Étrangères français.

Vous pouvez aussi vous rendre sur le site Re-open EU mis en place par l’Union européenne/

Comment m’informer sur la situation en France ?

Pour des informations générales ou pour se renseigner sur la situation en France, vous pouvez consulter :

Le Ministère des Solidarité et de la Santé a activé une plateforme téléphonique accessible au +33 (0) 800 130 000 (7 jours sur 7, 24h sur 24) qui permet d’obtenir des informations sur la Covid-19 et des conseils (non médicaux) pour ceux qui ont voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé.

Vous pouvez aussi vous rendre sur la FAQ du Ministère des Affaires Étrangères français.

Quels sont les gestes à appliquer pour se protéger et protéger les autres face au virus ?

Face au virus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, arrêter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Eviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts

Les autorités irlandaises recommandent de porter un masque dans les transports publics et dans les espaces en intérieur rassemblant un nombre important de personnes, comme les magasins.

Plus d’informations sur le site du HSE

Comment recevoir des informations actualisées sur l’évolution de la situation de la part de l’Ambassade ?

Si vous êtes de passage en Irlande, inscrivez-vous sur le site Ariane afin d’être informé des actualités des conseils aux voyageurs pour l’Irlande.

Si vous êtes résident en Irlande et inscrit au Registre, des informations vous seront communiquées régulièrement en fonction de l’évolution de la situation à l’adresse mèl que vous avez indiquée.

Si vous êtes résident en Irlande mais que vous n’êtes pas inscrit au Registre, inscrivez-vous.

Suivez l’actualité sur :

Que faire si je pense avoir des symptômes de la Covid-19 ?

Si vous avez de la fièvre et des difficultés respiratoires, vous devez :

  • Restez chez vous, vous isoler des autres personnes, dans un endroit aéré et avec un téléphone ;
  • Appeler votre médecin traitant, ou le Health Service Executive (HSE) au 1850 24 1850 ;
  • En cas d’urgence, appelez le 999 ou le 112 ;
  • Ne voyagez pas hors d’Irlande ni à l’intérieur du pays.

Plus d’informations sur le site du HSE

Retrouvez des informations pratiques sur les modalités des tests, le rôle des médecins généralistes, le PPSN ou encore les hospitalisations dans un article dédié sur notre site en cliquant ici.

Attention  : nous avons été informés que les SMS envoyés par le HSE pour les rendez-vous de test pouvaient ne pas fonctionner sur les numéros de téléphone français ou étrangers. Nous vous invitons donc à donner votre numéro irlandais, ou celui d’une personne de confiance.

Vous pouvez également consulter le site maladiecoronavirus.fr

En France, la règle générale en cas de suspicion de la Covid-19 est de composer le 15.

Comment puis-je contacter des professionnels de santé francophones ?

Retrouvez en cliquant ici une liste de professionnels de santé francophones - médecins généralistes, psychologues, infirmiers - qui peuvent être contactés pour vous aider à faire face à l’épidémie de coronavirus.

Sauf mention contraire, ils sont français ou francophones.

Retrouvez notre liste de notoriété médicale complète ici.

Que faire si j’ai besoin de soutien psychologique ou d’aide en cas de problèmes financiers ou de logement ?

J’ai besoin d’un soutien psychologique, que puis-je faire ?

Si vous avez besoin d’un soutien psychologique, vous trouverez dans notre liste de professionnels de santé francophones les coordonnées de psychologues et psychothérapeutes.

D’autres dispositifs sont également en place pour vous aider à faire face :

  • Le réseau PsyExpat met en relation des expatriés avec des psychologues, psychiatres, psychanalystes et psychothérapeutes francophones.
  • Le HSE propose aussi une liste de dispositifs d’écoute en ligne et au téléphone.

Si vous ou quelqu’un de votre entourage est victime de violences domestiques, voici les organisations à contacter en Irlande :

J’ai un problème avec mon logement ou des difficultés financières, quelles structures peuvent m’aider ?

Si, en période de crise sanitaire, vous rencontrez des problèmes de logement ou faites face à des difficultés financières , il existe des associations irlandaises à but non lucratif qui peuvent vous venir en aide. Retrouvez une liste d’associations dans cet article.

Si mon emploi est affecté par la crise liée au coronavirus, à quoi ai-je droit ?

Le gouvernement irlandais a mis en place des dispositifs en réponse aux conséquences du coronavirus sur l’emploi. Nous vous invitons à consulter, par exemple la fiche pratique de Citizens Information sur les dispositifs mis en place.

Et si je perds mon emploi en Irlande ?

Si je perds mon travail en Irlande et décide de rentrer en France, à quelle allocation aurai-je droit ?

Si vous perdez votre travail et décidez de rentrer en France, vous pouvez bénéficier pendant une durée de 3 mois après votre retour en France, de l’assurance chômage irlandaise.

Pour cela, vous devez remplir deux conditions :

  • Etre enregistré comme demandeur d’emploi en Irlande depuis au moins 4 semaines avant votre départ et bénéficier du Jobseeker’s Benefit.
  • Avoir fait une demande pour transférer le bénéfice de l’allocation chômage en France. Pour cela, vous devez impérativement, avant votre départ, solliciter un document portable U2. Pour plus d’informations, rapprochez-vous de votre centre de protection sociale.

Vous devrez par ailleurs vous inscrire auprès des services de Pôle Emploi dans les 7 jours suivant votre arrivée en France et accomplir en France les démarches de recherche d’emploi requises par Pôle Emploi.

Mes périodes d’activité à l’étranger seront-elles prises en compte pour la détermination de mes droits à assurance chômage en France ?

Si vous rentrez en France après avoir travaillé en Irlande, vos périodes d’activité dans ce pays peuvent être prises en compte pour déterminer vos droits à assurance chômage en France.

Avant votre retour, il vous faudra vous munir d’un formulaire U1, qui permettra de retracer les périodes où vous avez payé des cotisations sociales ouvrant droit à assurance chômage en Irlande. Après examen par Pôle Emploi, ces périodes peuvent être prises en compte pour calculer la durée de vos droits au titre du chômage en France. Votre salaire de référence ne sera en revanche calculé que sur la base de votre activité française. Vous devez faire la demande du document U1 auprès du Department for Social Protection.

Attention : pour bénéficier de l’assurance chômage en France, sauf exceptions, il faut y avoir travaillé au moins une journée. Rapprochez-vous des services de Pôle Emploi pour voir ce qui vous serait applicable.

Comment effectuer ces démarches auprès de Pôle emploi une fois arrivé en France ?

Il est possible d’accomplir les démarches sans se déplacer en contactant des conseillers Pôle Emploi disponibles par téléphone au 3949.

Pour en savoir plus, pensez à consulter les pages suivantes :

Si je rentre en France sans emploi, aurai-je le droit à l’assurance maladie ?

Oui, un amendement adopté au mois de mars supprime le délai de carence de trois mois pour bénéficier de l’assurance maladie, que pouvaient se voir opposer les Français qui n’étaient pas couverts soit via la Caisse des Français de l’étranger, soit via le bénéfice d’allocations chômage de leur ancien pays de résidence, soit parce qu’ils auraient trouvé un travail en rentrant.

Cette dérogation n’est en revanche valable, pour l’instant, qu’en cas de retour entre le 1er mars et le 1er juin 2020.

Irlande – Si mon emploi est affecté par la crise liée au coronavirus, à quoi ai-je droit ?

Pour connaître les dispositifs mis en place par l’Etat irlandais en réponse aux conséquences du coronavirus sur l’emploi, nous vous invitons à consulter, par exemple la fiche pratique de Citizens Information sur les dispositifs mis en place.

Que faire en cas de litige avec un fournisseur ou un prestataire ?

Je suis un particulier et j’ai un litige avec un fournisseur ou un prestataire suite à la suspension, l’interruption ou l’annulation d’un contrat (notamment billets d’avion ou de ferry, séjour linguistique, hôtel,...), du fait de la pandémie du coronavirus. Que dois-je faire ?

Des informations sont disponibles sur le site de la Direction Générale de Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, pour les contrats conclus en France, ou par une société française selon la loi française.

Pour les contrats conclus en Irlande, ou selon la loi irlandaise la Competition and Consumer Protection Commission peut être saisie.

Quel est le dispositif de soutien aux Français de l’étranger mis en place par l’État ?

Le dispositif exceptionnel d’aide sociale (secours occasionnel de solidarité) mis en place en 2020 par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères dans le contexte de pandémie mondiale de Covid-19, est reconduit en 2021 sur les six premiers mois de l’année dans un premier temps.

Les assouplissements dont les règles d’attribution de ces aides en 2020 ont fait l’objet, restent en vigueur pour permettre au plus grand nombre de ressortissants français établis à l’étranger, durement affectés par la crise économique, d’en bénéficier. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Quid des démarches consulaires (passeports, cartes d’identité, visas…) ?

En raison du passage au niveau 5, des mesures de restriction mises en place par les autorités irlandaises pour lutter contre la COVID-19, l’ambassade adapte ses services consulaires en concentrant l’ouverture au public aux démarches urgentes et essentielles.

La dégradation de la situation sanitaire conduit par ailleurs à réorganiser les horaires d’accueil du public au consulat et à réduire le nombre de créneaux pour les rendez-vous. L’impossibilité de visualiser et de choisir une date de rendez-vous sur la plateforme en ligne indique une indisponibilité de créneaux de rendez-vous (et non un problème technique) : merci de ne pas saturer la boite de messagerie consulaire et le téléphone de permanence.

Retrouvez toutes les informations sur les démarches consulaires en cliquant ICI.

Ma question ne figure pas dans cet article

Le ministère français des Affaires étrangères tient à jour sur son site une FAQ complète et détaillée.
Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

Si vous n’avez toujours pas trouvé la réponse à votre question, vous pouvez adresser un e-mail à admin-francais.dublin-amba@diplomatie.gouv.fr

publié le 04/05/2021

haut de la page